La Terre

Ce qui vit est rond. Notre planète est une création qui dépasse la raison humaine. Puisque les 70 peuples se sont éloignés de Babel il y a presque 5000 ans, chacun a choisit le lieu ou il pouvait réaliser son rôle. Pour que l’humanité avance dans le bon sens, il est indispensable que chaque peuple accomplisse son rôle. Ce rôle, cette mission ne peut se faire que lorsque l’homme habite sur la terre qui lui correspond. « L’homme est un arbre des champs » nous enseigne le Talmud. De la même façon qu’un arbre pour donner les meilleurs fruits a besoin d’être sur la terre qui le rend fertile, avec le climat, l’ensoleillement, l’eau nécessaire a son épanouissement, l’homme pour se révéler a besoin  d’être connecté au lieu ou il va pouvoir révélé ses talents. Ce lieu où il va s’installer pour élever sa famille et s’élever tout court est unique pour chacun.Lorsque les fruits sont excellents c’est que l’arbre est planté au bon endroit.Lorsque l’homme est en réussite c’est qu’il est à sa place.

La Terre est à l’image de l’homme.Chaque organe a un rôle essentiel pour que l’homme vive; si l’oeil joue son rôle de capter la lumière, si le coeur bat régulièrement pour que le sang circule, que le poumon apporte l’oxygène nécessaire a tous nos organes et ainsi de suite, alors l’homme sera en bonne sante. Le rôle de l’eau est-il plus important que le rôle de l’arbre? Le rein est-il plus important que l’oreille?

Ce qui permet la réalisation de l’homme c’est la diversité des organes qui le compose. Chacun doit jouer son rôle. C’est l’harmonie entre tous les organes qui permet a l’homme de vivre en bonne sante. Il n’y a pas d’organe supérieur. Si le cerveau fonctionne bien et qu’une seule cellule provoque une tumeur, alors le métabolisme normal est atteint.

La Terre a besoin que chacun fasse son rôle. Aucun peuple ne peut se passer d’un autre. Un déséquilibre des nations du monde entraîne un problème a l’autre bout de la planète, que ce soit économique, écologique, politique ou militaire. J’ai parcouru le monde et visité plus d’une cinquantaine de pays. Chaque région est merveilleuse, chaque ville, chaque pays est incroyable, chacun est différent de l’autre et c’est cette diversité des paysages, des cultures, des couleurs de peau, qui font que cette terre est unique.

Trouver le trait d’union pour se rapprocher de l’autre, puis découvrir que ce qui nous sépare est une force pour que le monde évolue dans le bon sens devient plus que jamais nécessaire. Unir les 70 peuples des nations, en respectant l’unicité de chacun et en lui promettant de s’épanouir dans son individualité fait partie des aspects de chacun. Pour moi, c’est un devoir.

 Laurent Lévy